Imprimer cette page

BUDGET PROVINCIAL 2022 : équilibre maintenu… contre vents et marées

Publié dans Budget et finances

La session budgétaire de la Province de Hainaut s’ouvre ce mardi 7 décembre. Le Collège provincial présente un projet de budget 2022 affichant un léger boni de 10 657 € après prélèvement. Un exercice rendu particulièrement compliqué par le poids du financement des zones de secours qui pèse sur la Province. Cet équilibre est atteint grâce à la mise en œuvre de premières mesures d’économies au sein des services et institutions de la Province.

Au travers de ce budget 2022, la réforme du financement des zones de secours voulue par la Wallonie pèsera déjà fort lourd : 39,7 millions ! Un nouveau pas vers une prise en charge évaluée à quelque 52 millions à l’horizon 2024.

On le sait, avec le concours de son administration, le Collège provincial a mis en œuvre un plan de mesures essentiellement basé sur le non remplacement du personnel, la mutualisation des tâches, le gel des nouveaux projets d’investissement et la suppression de certaines activités. Tout licenciement, toute atteinte aux avantages sociaux du personnel et toute hausse de fiscalité ont été clairement écartés.

Pour garder le cap de l’équilibre en 2022, la Province de Hainaut a tout naturellement actionné deux leviers : une réduction importante des dépenses tant internes qu’externes et la recherche de recettes nouvelles.

Le Collège a ainsi agi sur les recettes de prestations, au détriment malheureusement des communes et associations : relèvement des tarifs de locations d’immeubles et des missions effectuées par Hainaut Ingénierie Technique au bénéfice des communes, hausse du prix des prestations fournies par l’Institut provincial de Formation et Hainaut-Sports, mise à contribution des Asbl provinciales. Soit près de deux millions de recettes qui s’ajoutent à un fonds des Provinces en légère augmentation et au rendement favorable des additionnelles au précompte immobilier (+7,2 millions). Rendement boosté grâce au travail des indicateurs experts provinciaux : « ils remettent à jour les données cadastrales dans près de la moitié des communes hainuyères », comme le souligne le Président du Collège en charge des finances, Serge Hustache.

Au rayon des dépenses, la Province se serre la ceinture pour compenser une inévitable pression à la hausse de la masse salariale (index, cotisation de responsabilisation…) : les budgets de fonctionnement de plusieurs services sont revus à la baisse, les frais des secrétariats politiques réduits de 20%, les subsides non obligatoires accordés aux associations sont globalement diminués de 18% (- 330 000€), les recours aux collaborateurs occasionnels est raboté de 1,3 million.

Ajoutées à des techniques tels que le rééchelonnement de la dette et l’utilisation du crédit spécial de recettes (préfigurant des dépenses non engagées), ces différentes mesures favorisent pour le moment une stabilité de l’Institution provinciale. « Sans l’épée de Damoclès que représente le coût des zones de secours, nos finances seraient parfaitement saines. Nous payons en réalité les carences des autres niveaux de pouvoir » insiste Serge Hustache. Et d’émettre ce souhait : que le Gouvernement wallon fixe enfin des perspectives claires aux Provinces et cesse de leur imposer des dépenses nouvelles sans les compenser.

A l’extraordinaire : priorité aux mises en conformité et aux économies d’énergie

Parmi les mesures d’économies importantes décidées par le Collège provincial : l’obligation de ne s’engager dans des investissements nouveaux qu’à la condition de garantir une neurtralité budgétaire.

Les service techniques provinciaux (Hainaut Gestion du Patrimoine et Hainaut Ingénierie Technique), en cours de rapprochement, disposeront d’une enveloppe globale de 22,6 millions pour se concentrer sur les investissements liés à la sécurité du patrimoine bâti, à la lutte contre les inondations et aux économies d’énergie. Le bien-être dans les écoles et les  objectifs du développement durable sont clairement prioritaires !

 

 

Dernière modification le mardi, 07 décembre 2021 09:33